ALAMANE

ALAMANE

CONCOURS D'ILLUSTRATIONS

Pour célébrer dignement la sortie de FORTERESSE, troisième volume des aventures d'Alamane, nous organisons un concours d'illustrations. Ou plutôt deux. Chacun peut présenter autant d'illustrations qu'il lui plaira. Si vous n'êtes pas un familier du monde de notre héros, pas de panique : vous trouverez la plupart des informations nécessaires sur ce blog et vous pouvez contacter l'auteur via le mail rdlune@gmail.com ou la page facebook consacrée à Alamane.

 

LE MARQUE PAGE :

Le premier concerne le marque page qui accompagnera les exemplaires vendus en souscription et constituera un cadeau tout au long de la vie de l'ouvrage. 

Format : 55mm x 190mm + 3mm de fond perdu sur le pourtour. 600dpi. RVB. Laisser une marge de paysage sur les 30mm supérieur où sera incrustée le titre ALAMANE. Illustration en couleur exclusivement. Technique au libre choix de l'artiste. Fichiers à envoyer à rdlune@gmail.com en jpg ou pdf pour le concours puis en jpg rvb si vous êtes l'heureux gagnant. N'oubliez pas d'apposer votre signature !

Dotation : 40 euros pour l'unique gagnant + 1 MP + 1 livre de Phœbé au choix.

Tirage : à déterminer. Probablement entre 30 et 50 exemplaires.

Sujet 1 : un magnifique Alamane en position lascive et cheveux longs. Le reste est à l'appréciation de l'illustrateur : nattés ou non, habillé ou non...

Sujet 2 : la prise de la Forteresse.

Sujet 3 : le draco.

 

LES ILLUSTRATIONS INTÉRIEURES :


Le second concours concerne les illustrations intérieures du roman. Deux seront choisies et intégrées à l'ouvrage.

Format : 110mm x 200mm. 600dpi. Noir & Blanc, tramé ou non. Technique au libre choix de l'artiste. Fichiers à envoyer à rdlune@gmail.com en jpg ou pdf pour le concours puis en jpg rvb si vous êtes l'un des deux heureux gagnants. N'oubliez pas d'apposer votre signature !

Dotation : 25 euros par gagnant + 1 MP + 1 livre de Phœbé au choix.

Tirage : 200 exemplaires.

Sujet 1 : Alamane et Vanel lisant le même livre dans la couche de Karlius.

Sujet 2 : la prise de la Forteresse.

Sujet 3 : le draco dans son antre.

 

Règlement :

Autant de participation que vous le désirez.

L'auteur se réserve le droit d'utiliser les images pour illustrer ce blog, la page facebook et tout autre support de son choix afin de promouvoir l'ouvrage et le travail des illustrateurs et cela avec toutes les œuvres envoyées.

Les personnages restent la propriété de l'auteur.

Les lecteurs et amis d'Alamane éliront leurs illustrations préférées et gagneront celles qui rassembleront le plus de votes.

Les illustrations seront mises ne ligne au fur et mesure de leur arrivée.

Les fichiers sont à envoyer avant le 15 août 2013 23h59 sur rdlune@gmail.com accompagnés de vos coordonnées et du nom sous lequel votre de œuvre doit être présentée. Les votes auront lieu du 16 août 2013 au 15 septembre 2013. Verdict le 16 septembre.

 Pour info voici les deux premiers marque pages :

 

                

 

 

Petits extraits à l'usage de ceux qui ne connaissent pas la série 

Le draco

Les deux jeunes gens pénétrèrent dans une salle minuscule et sombre comme habitée d’ombres vivantes et encombrée d’objets d’origines inconnues, de bêtes empaillées, de cornues et de livres ouverts ou entassés en piles jusqu’au plafond voûté entre deux arches dont les piliers de soutènement se confondaient dans les parois.
Ils s’immobilisèrent devant une table barrant l’intégralité de la salle d’un mur à l’autre et encombrée de pots, de fioles et bocaux aux contenus indéfinissables, ne laissant aucun espace dégagé plus grand qu’une main.
Une voix sépulcrale s’éleva, provenant de partout et nulle part à la fois :
― Que voulez-vous ?
― La mort d’un homme.
Apparurent alors devant eux, par-dessus le meuble surchargé, les disques écarlates de deux paires d’yeux à la pupille fendue qui reflétèrent un instant la faible lumière des torches.
Sortant de l’obscurité les orbes rougeoyants de ce regard inhumain se dessinèrent et se plissèrent, précédant de peu une silhouette efflanquée, vieille et tordue. Deux bras squelettiques émergeaient d’un torse creux de momie décharnée. Sans ces yeux surnuméraires et ce mufle qui mangeait son visage, il eut pu passer pour un cadavre d’homme.

 

La forteresse

Alamane examina l’impressionnante fortification. Elle courait d’un bord à l’autre du défilé qui semblait s’interrompre juste derrière. En effet, il distinguait comme un plateau au-dessus de l’endroit où devait se dissimuler la forteresse. À moins que la montagne elle-même ne constituât la forteresse ? Il reporta son attention sur les parois naturelles de chaque côté. Impossible de les escalader dans l’espoir de lancer un assaut par le haut car la pierre était beaucoup trop polie pour le permettre. L’érosion seule n’aurait pas donné un résultat si parfait, aussi la main de l’homme se devinait-elle. Un long travail permettrait d’y accoler un escalier de fortune à partir d’une tour mobile. Cela nécessiterait beaucoup de temps mais restait envisageable. S’ils y parvenaient, les Drukhs se tailleraient un accès aux remparts par le plateau et, de là, à la forteresse.


 

 



 



 

 

 



23/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres